Actualités

Actualités du monde agricole Toutes les actualités

Circuits courts ou de proximité : pas tout-à-fait la même chose…

Le 07/09/2017 Actualités du monde agricole

Locavores, circuits-courts, produits locaux... comment s'y retrouver ?

Il est courant de confondre certains modes de commercialisation des produits agricoles.
Par définition, les circuits courts concernent la vente directe par les producteurs (ou avec un intermédiaire tout au plus). Un circuit de proximité consiste à s’approvisionner localement, au plus près des lieux de production. C’est ce qu’apprécient ceux qu’on appelle désormais les "locavores".

Mais à la réflexion, on peut commander des légumes bio, livrés par colis express par un producteur à l’autre bout de la France, ou acheter près de chez soi une tomate produite sous serre chauffée et gavée de pesticides… Quelle formule est donc la plus vertueuse ? Dans les deux cas, le bilan carbone ne doit pas être très brillant…
 

Bien plus qu’une affaire de proximité !


En fait, l’impact environnemental dépend plutôt du mode de production que du transport. La grande distribution connaît bien les nouvelles attentes en matière d’alimentation. Elle entretient parfois la confusion et met en avant les produits locaux. Cela n’a pas empêché qu’en 2016, la moitié des agriculteurs aient gagné moins de 350 € par mois : la guerre des prix et le déséquilibre entre producteurs et distributeurs perdurent…


Etre adhérent France Passion, c’est valoriser proximité ET circuits courts !


Un agriculteur qui choisit de se lancer dans la vente directe le fait souvent pour diversifier ses débouchés et réduire sa dépendance à l’égard des circuits conventionnels. Il le fait souvent au prix de beaucoup plus de travail et en développant de nouvelles activités (comme l’accueil des camping-caristes !).

En vous approvisionnant chez vos accueillants lors de vos étapes, vous contribuez à la fois :
    1- à développer les circuits-courts (en direct des producteurs)
    2- à limiter le transport de ces produits, que vous aurez acquis localement (proximité)
    3- à valoriser des produits authentiques
    4- à une meilleure rémunération des agriculteurs, éleveurs, vignerons, ...
    5- à cultiver le dialogue entre producteurs (souvent devenus invisibles en ville)
 et nous autres consommateurs !

"D’une pierre, cinq coups !" Qui peut prétendre faire mieux que vous ?...

Retour